La fac d'Orléans bloquée pour une semaine

REFORME Les étudiants protestent contre la loi sur l'autonomie des universités...

avec AFP

— 

Des étudiants ont voté mercredi le blocage de la faculté de Lettres d'Orléans à compter de jeudi et pour une semaine, pour protester contre la loi sur l'autonomie des universités, a annoncé un étudiant responsable de l'Unef à Orléans.

Le vote a eu lieu à mains levées à l'issue d'une assemblée générale (AG) qui a rassemblé jusqu'à 400 personnes mais un peu plus de la moitié des étudiants avait déjà quitté l'AG au moment du vote, selon la même source. La faculté de Lettres compte 3.000 étudiants environ.

Seuls les étudiants inscrits au CAPES seront autorisés à se rendre en cours, selon l'Unef.

La direction de l'université qui, en Lettres, compte environ 3.000 étudiants, n'était pas joignable dans l'immédiat.

A la faculté des sciences, des barrages filtrants seront organisés par les étudiants grévistes à partir de jeudi, selon l'étudiant.

La faculté de droit ne participe pas au mouvement.