Echauffourées à Aulnay-sous-Bois : six jeunes déférés au tribunal

VIOLENCES Il s'agit de trois majeurs et trois mineurs arrêtés samedi...

— 

Six garçons, trois majeurs et trois mineurs, interpellés samedi soir à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) après de violentes échauffourées entre des jeunes et la police, ont été déférés lundi soir devant le parquet de Bobigny, a-t-on appris lundi de source policière.

Un septième jeune homme, âgé de 17 ans, arrêté à la suite de nouveaux caillassages survenus dimanche soir, cité de l'Europe, était en garde à vue lundi soir, selon la même source. Cette fois, les caillassages ont été précédés d'un feu de poubelle dans laquelle une bonbonne de gaz a été retrouvée.

Samedi soir, des violences qualifiées de "graves" par cette source policière ont été commises à l'encontre de "26 victimes", dont une dizaine de policiers. Selon la police, en début de soirée, samedi, dans la cité de l'Europe, des jeunes ont extrait une femme de son véhicule, sont montés à bord et ont foncé sur un fonctionnaire de police, sans le blesser. Ensuite, pendant environ deux heures, des jeunes ont agressé des automobilistes et lancé des projectiles sur les policiers.

Le chauffeur présumé de la voiture volée, âgé de 17 ans, fait partie des six jeunes hommes déférés. Les autres "ont été arrêtés dans les appartements où ils avaient trouvé refuge", selon la source policière.
"Ils ont tous été identifiés par des fonctionnaires de police, et dans deux cas par la conductrice", qui a bénéficié d'une incapacité totale de travail (ITT) de sept jours, a précisé cette source.

A la suite de ces échauffourées, des armes par destination, comme un hachoir de boucher, deux bouteilles de gaz et des clous, ont été retrouvées par la police dans le hall d'un immeuble de la cité de l'Europe. Elles pourraient avoir un lien avec une course poursuite qui a eu lieu jeudi soir, au cours de laquelle deux adolescents de 16 ans qui pilotaient à vive allure une moto volée pour tenter d'échapper à la police, ont eu un grave accident. L'un d'eux était toujours dans le coma lundi matin.