Rennes: une femme blessée par un déséquilibré qui voulait faire un «sacrifice» pour le ramadan

© 2016 AFP
— 
Une mère et son enfant de quatre ans ont péri  à Saint-Quentin dans l'incendie qui a ravagé leur appartement
Une mère et son enfant de quatre ans ont péri à Saint-Quentin dans l'incendie qui a ravagé leur appartement — Philippe Huguen AFP

Une femme de 19 ans a été grièvement blessée de trois coups de couteau mardi après-midi à Rennes par un homme aux lourds antécédents psychiatriques, disant obéir à des voix lui ayant ordonné de faire un «sacrifice» pour le ramadan, a-t-on appris auprès du parquet.

«Des voix lui ont dit qu'il fallait qu'il commette un sacrifice à l'occasion du ramadan», a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Rennes, Nicolas Jacquet.

L'homme interpellé, âgé de 32 ans, a des «antécédents psychiatriques lourds» et a déjà réalisé «plusieurs séjours en hôpital psychiatrique», a précisé le procureur. Il a été interpellé, examiné par un médecin et hospitalisé immédiatement en hôpital psychiatrique.

L'homme s'est dit musulman, notamment auprès d'un témoin de la scène qui est intervenu et auquel le déséquilibré a remis son couteau après son acte, selon la même source.

Le déséquilibré a indiqué aux enquêteurs être sous traitement pour schizophrénie et qu'il devait recevoir mardi une injection retard concernant ce traitement.

La jeune femme de 19 ans a reçu trois coups de couteau, deux au poignet et un à l'abdomen. «A priori, son pronostic vital ne serait pas engagé», a souligné M. Jacquet.

La jeune femme est «une lycéenne de 19 ans, élève en 1ère année de classe préparatoire HEC au lycée Chateaubriand à Rennes», selon un communiqué de Thierry Terret, recteur de l’académie.

L'agression a eu lieu aux abords de l'établissement peu après 16h00.

Une enquête a été ouverte pour tentative d'homicide.