Inondations: l'état de catastrophe naturelle reconnu dans 782 communes

© 2016 AFP

— 

Une rue inondée de Montargis le 1er juin 2016
Une rue inondée de Montargis le 1er juin 2016 — GUILLAUME SOUVANT AFP

L'arrêté de catastrophe naturelle pour 782 communes situées dans 17 départements a été pris mercredi en Conseil des ministres, ouvrant la voie à une indemnisation plus rapide des sinistrés victimes des inondations, a annoncé mercredi Bernard Cazeneuve à la sortie du Conseil des ministres.

Un premier arrêté interministériel reconnaissant l'état de catastrophe naturelle dans «782 communes situées dans 17 départements» sera publié dès jeudi au Journal officiel, a indiqué le ministre de l'intérieur.

Par ailleurs, 215 dossiers de communes sont en attente d'être traités. Bernard Cazeneuve a confié qu'une réunion interministérielle se tiendrait «dans les heures qui viennent pour examiner les derniers cas».

L'état de catastrophe naturelle permettra aux habitants des communes concernées d'être indemnisés au titre de cette garantie dans les limites et conditions des contrats d'assurance souscrits.

Les assureurs ont deux mois pour verser une première provision et trois mois pour indemniser intégralement.

A compter de la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle, les assurés ont jusqu'à dix jours pour adresser leur déclaration de sinistre à leur assureur. Selon l'Association française de l'assurance (AFA), les assureurs, attentifs à la situation des assurés seront flexibles, certains laissant jusqu'au 30 juin pour effectuer leur déclaration.

Mardi, l’AFA a évalué «le montant final des dommages assurés» occasionnés par les inondations à un montant compris entre 900 millions et 1,4 milliard d'euros «à ce stade».