« On est passé de deux à dix abandons par jour »

Recueilli par Sophie Bouquet

— 

Caroline Lanty, Présidente de la SPA.

Suite aux récents accidents, les propriétaires de chiens sont de plus en plus nombreux à se débarrasser de leur animal...

Deux types d'arguments sont employés. D'abord, la présence d'un enfant au domicile et la peur d'un accident conduisent certains propriétaires de gros chiens ou de bêtes de types molossoïde à les abandonner. Ensuite, certaines personnes habitent dans des quartiers pavillonnaires et leur chien est montré du doigt.

Quelle est la fréquence de ces abandons ?

C'est un phénomène avant tout urbain et périurbain. Les chiffres pour la région parisienne indiquent que, de zéro à deux par jour et par refuge, les abandons sont passés de six à dix. Les refuges risquent d'être saturés.

Certains types de chiens sont plus souvent abandonnés...

Après les déclarations du ministère de l'Intérieur sur la « dangerosité » des chiens croisés, les propriétaires en déduisent que leur animal est nuisible et s'en débarrassent. Mais il faut savoir que la notion de « catégorie » évoquée par la ministre est idiote. Ce qui est important c'est le poids du chien et d'autres critères, qui peuvent être évalués par des vétérinaires. Les chiens qui ont mordu une petite fille dans l'Oise n'étaient ni de catégorie 1 ni de catégorie 2.

Quel message souhaiteriez-vous passer ?

Il ne faut pas céder à la psychose, il est important de rester vigilant et de ne jamais laisser un enfant sans surveillance en présence d'un chien. Par ailleurs, un animal qui n'a jamais été agressif n'a pas de raison de l'être et, s'il manifeste une certaine agressivité, il faut le conduire dans un centre de dressage pour le recadrer. Les propriétaires de chiens doivent se responsabiliser.