Le préfet aux propos racistes remplacé

- ©2007 20 minutes

— 

Le préfet d'Indre-et-Loire, Paul Girot de Langlade, condamné à 2 000 euros d'amende pour « provocation à la discrimination raciale », a été relevé de ses fonctions, a annoncé hier le communiqué du Conseil des ministres. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné le 13 septembre Paul Girot de Langlade à la suite de propos assimilant les gens du voyage à des délinquants. Dans un entretien paru le 23 novembre 2006 dans La Nouvelle République du Centre-Ouest et sur un blog de ce quotidien régional, le préfet affirmait notamment, à propos des Tsiganes : « Il y en a trop sur le département. On a été trop laxistes pendant trop longtemps. Chacun sait que quand ils arrivent quelque part, il y a de la délinquance. » A l'audience, le 21 juin, le préfet avait affirmé ne pas se sentir « responsable, ni coupable d'un quelconque racisme ou d'une discrimination ».