Le secrétaire d'Etat André Santini a bien été mis en examen

- ©2007 20 minutes

— 

La cour d'appel de Versailles a confirmé hier la mise en examen pour « prise illégale d'intérêt », « faux et usage de faux » et « détournement de fonds publics » d'André Santini, secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, pour des infractions financières présumées. Celles-ci auraient été commises lors de la création avortée d'une fondation d'art contemporain qui devait exposer des oeuvres données par le promoteur Jean Hamon.