Les étranges opérations d'un patron du Medef

- ©2007 20 minutes

— 

La ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde, a transmis un dossier au parquet de Paris impliquant Denis Gautier-Sauvagnac, négociateur en chef du Medef, ont indiqué hier des sources judiciaires, confirmant des révélations du Figaro. L'homme, qui est aussi président de l'Union patronale de la métallurgie (UIMM) et vice-président de l'Unedic, est soupçonné d'avoir effectué entre 2000 et 2007 des retraits de fonds suspects, 5,6 millions d'euros en liquide. C'est un cadre de la BNP qui aurait averti Tracfin, la cellule antiblanchiment du ministère. L'employé de la banque était intrigué de voir le président de l'UIMM, une de ses assistantes ou un de ses proches collaborateurs, retirer des sommes en liquide allant jusqu'à 150 000, voire 200 000 euros.

Selon Denis Gautier-Sauvagnac, cet argent était destiné aux retraités et aux malades du secteur de la métallurgie. « Nous n'avons rien à voir, ni de près ni de loin, avec les malversations, qui relèvent de Tracfin », s'est-il défendu hier. Hier soir, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire.