Une usine hydroélectrique proche d'Albi détruite par un incendie

© 2016 AFP

— 

Une mère et son enfant de quatre ans ont péri  à Saint-Quentin dans l'incendie qui a ravagé leur appartement
Une mère et son enfant de quatre ans ont péri à Saint-Quentin dans l'incendie qui a ravagé leur appartement — Philippe Huguen AFP

L’usine hydroélectrique des Avalats, située à Saint-Juéry à proximité d’Albi (Tarn), a été détruite dans la nuit de vendredi à samedi par un incendie qui n'a fait aucune victime, a-t-on appris auprès des pompiers.

Selon le CODIS du Tarn, «l’alerte a été donnée à 1h30. Les pompiers des centres de secours de Saint- Juéry, Albi et Carmaux se sont rendus immédiatement sur place mais déjà le bâtiment de 300 m2 était entièrement embrasé. Les 14 pompiers sont restés sur place jusqu’à 8h ce matin», a-t-on indiqué.

Cette usine, «toute petite» selon l'EDF, a une capacité de 0,9 mégawatt/heure et produit annuellement 4, 4 gigawatts/heure d'électricité. C'est une énergie qui sert pendant les «pointes» de consommation d'autant que l'énergie hydroélectrique peut être produite très rapidement, explique-t-on.

Les causes de l'incendie «pourraient être d'origine électrique», a-t-on indiqué, mais des vérifications et des travaux vont être rapidement menés sur le site.

Des relevés pour la pollution, l’usine se situant en aplomb de la rivière Tarn, ont été effectués. Mais rien n’a été relevé, selon cette source.

Samedi matin, les équipes d’ERDF étaient encore sur place pour sécuriser le site.

La centrale, qui date de la fin du 19e siècle avant d'être développée au milieu du 20e, est exploitée par le GEH Tarn Agout. Elle avait été construite pour fournir l'énergie nécessaire à un haut-fourneau de coke et au village de Saint-Juery.