CGT: les grandes dates de la plus ancienne organisation syndicale de France

© 2016 AFP

— 

La Confédération générale du travail a été créée en 1895 à Limoges
La Confédération générale du travail a été créée en 1895 à Limoges — ERIC CABANIS AFP

La CGT dont le sigle signifie Confédération générale du travail, est la plus ancienne organisation syndicale de France.

- 1895: naissance de la CGT à Limoges, onze ans après la loi de 1884 légalisant les syndicats.

- 1906: la CGT adopte la «Charte d'Amiens» affirmant son autonomie et sa neutralité à l'égard des partis politiques, notamment de la SFIO.

- 1909: Victor Griffuelhes, du courant syndicaliste révolutionnaire, et secrétaire général de la CGT depuis 1901, est poussé à la démission par les réformistes. Il est remplacé par Léon Jouhaux.

- 1920: de 2 millions de membres en 1918, la CGT tombe à 600.000 adhérents après l'échec des grèves de 1920.

- 1921: dissensions entre syndicalistes réformistes et révolutionnaires allant jusqu'à la scission au congrès de Lille. La minorité pro-communiste crée la CGT-Unitaire (CGTU) qui réintègrera la centrale en 1936, avant la victoire électorale du Front populaire et les grandes grèves.

- 1939: les communistes sont exclus après le pacte germano-soviétique. Dissoute par le gouvernement de Vichy, la CGT se reconstitue dans la clandestinité.

- 1948: Léon Jouhaux et certains militants, accusant le PCF de main mise sur le syndicat, créent la CGT-FO.

- 1953: la CGT, dirigée par Benoît Frachon, annonce 3 millions d'adhérents.

- 1966: signature du pacte d'unité d'action avec la CFDT.

- 1967: Georges Séguy, grand résistant, devient secrétaire général. Il négociera en 1968 les accords de Grenelle, rejetés par la base ouvrière.

- 1980: rupture avec la CFDT qui lui reproche son alignement sur le PCF.

- 1981: la CGT appelle à voter pour François Mitterrand au second tour de l'élection présidentielle.

- 1982: Henri Krasucki est désigné secrétaire général. Il restera 10 ans à la tête de la centrale. Le nombre d'adhérents chute de 1,3 million en 1983 à 700.000 en 1992.

- 1992: Louis Viannet succède à Henri Krasucki et initie la prise de distance avec le PCF.

- 1995: poignée de main entre Louis Viannet et Marc Blondel (FO), lors des manifestations contre le plan Juppé. Symbole d'un rapprochement prudent.

- 1999 : Bernard Thibault succède à Louis Viannet et coupera définitivement le cordon avec le PCF.

- 2008 : aux élections prud'homales, la CGT conforte sa position de premier syndicat avec 33,80 % des voix devant la CFDT.

- 2013: après des mois de batailles intestines pour la succession de Bernard Thibault qui a renoncé à briguer un cinquième mandat, Thierry Lepaon est élu à la tête de la CGT lors du 50e Congrès.

- 2014: Thierry Lepaon est éclaboussé par des révélations sur la rénovation coûteuse de son appartement de fonction et de son bureau puis sur des indemnités de départ de son ancien poste à la CGT Basse-Normandie.

Aux élections dans la fonction publique, la CGT reste la première force (23,1%) mais perd du terrain. Elle recule aussi dans les grandes entreprises publiques. Elle compte 676.623 adhérents à fin 2014, en baisse de 2% par rapport à l'année précédente.

- 2015: après la démission de Thierry Lepaon - une première pour un secrétaire général depuis 1909 - Philippe Martinez, adepte d'une ligne plutôt radicale, est élu le 3 février à la tête de la CGT.