Calais: relaxe de deux pro-migrants jugés pour incendie dans la «Jungle»

© 2016 AFP

— 

Des migrants dans le camp de la jungle le 1er mars 2016, à Calais
Des migrants dans le camp de la jungle le 1er mars 2016, à Calais — PHILIPPE HUGUEN AFP

Deux ressortissants étrangers présentés comme des militants d'ultra-gauche No border ont été relaxés mercredi par le tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), où ils comparaissaient pour avoir provoqué des incendies dans la «Jungle» de Calais lundi.

Ces deux personnes, qui se sont déclarées à l'audience militants associatifs, avaient été interpellées lors de heurts à propos du démantèlement d'une partie de la «Jungle» de Calais. La première, un Britannique, comparaissait pour «tentative de destruction par incendie», la seconde, une Allemande, pour «destruction par incendie».