Régimes spéciaux: le gouvernement ne prépare pas de décret

— 

"La rigueur, on y est déjà !", ont répliqué lundi les syndicats à la ministre de l'Economie Christine Lagarde, qui a malencontreusement parlé la veille d'un "plan de rigueur" pour évoquer la diète auxquels sont soumis les fonctionnaires en matière d'emploi et de salaires.
"La rigueur, on y est déjà !", ont répliqué lundi les syndicats à la ministre de l'Economie Christine Lagarde, qui a malencontreusement parlé la veille d'un "plan de rigueur" pour évoquer la diète auxquels sont soumis les fonctionnaires en matière d'emploi et de salaires. — Stéphane de Sakutin AFP
Le gouvernement ne prépare pas de projet de décret sur les régimes spéciaux de retraite, a assuré vendredi le porte-parole du gouvernement, Laurent Wauquiez. Il a souligné que ce dossier serait examiné «en 2008», comme prévu, démentant ainsi les affirmations, la veille, du dirigeant de la CFDT, François Chérèque.

Nicolas Sarkozy devrait annoncer, probablement le 18 septembre au Sénat, une réforme des régimes spéciaux, selon «Le Monde». Avec comme objectif donné aux ministres concernés, de boucler cette âpre négociation avant la fin de l'année 2007.

Pour éviter une négociation globale, le gouvernement devrait mener des discussions bilatérales, au niveau des entreprises concernées. Le but : ainsi éviter une mobilisation sur un sujet brûlant qui a valu, en 1995, un puissant mouvement social, en particulier à la SNCF, contre la réforme Juppé.

EDF, GDF, RATP et SNCF concernés

Selon le quotidien La Tribune de jeudi, un décret-cadre prévoyant l'ouverture, en 2008, de négociations pour réformer les régimes spéciaux de retraites au sein des entreprises concernées (EDF, GDF, RATP, SNCF) pourrait être publié «avant la fin de l'année».

Les régimes spéciaux de retraite concernent 500.000 actifs et 1,1 million de retraités d'entreprises publiques, en particulier la RATP, EDF-GDF et la SNCF qui ont des droits généralement supérieurs à ceux des autres salariés et des fonctionnaires.