Lorraine: une enquête ouverte après des tirs sur des véhicules circulant sur l'A31

© 2016 AFP

— 

Illustration d'un gendarme surveillant la A6-A31 depuis un hélicoptère à Beaune dans l'est de la France, le 6 juillet 2013
Illustration d'un gendarme surveillant la A6-A31 depuis un hélicoptère à Beaune dans l'est de la France, le 6 juillet 2013 — KENZO TRIBOUILLARD AFP

Au moins quatre automobiles circulant dimanche après-midi sur l'autoroute A31 à hauteur de Thionville (Moselle) ont été la cible de tirs de balles par arme à feu, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

Une enquête de flagrance a été ouverte pour violences volontaires avec armes, a précisé le parquet de Thionville, excluant la piste d'un accident de chasse.

«Nous sommes sur l'hypothèse d’un acte délibéré», a expliqué le parquet.

D'après les premiers éléments de l'enquête, les tirs n'ont fait que des dégâts matériels, aucune victime n'a été signalée.

Dimanche après-midi, alors qu’il rentrait du Luxembourg avec sa fille, un automobiliste domicilié à Metz a entendu un objet frapper la portière de sa fille, attribuant ce bruit à l'impact d'un caillou.

Il a ensuite constaté que le trou dans la carrosserie avait été causé par une balle et est allé déposer plainte.

Après la parution de l'information dans la presse quotidienne régionale lundi, trois autres personnes sont venues relater des faits similaires aux autorités.

«Il est encore trop tôt pour déterminer le type d’arme utilisé», a indiqué le parquet, précisant que «les balles n’avaient pas été tirées à 2 ou 3 mètres des véhicules mais qu'elles étaient en fin de course de tir».