Un imam de Briey mis en examen pour agressions sexuelles

— 

Un imam de 50 ans a été mis en examen jeudi à Briey (Meurthe-et-Moselle) pour agressions sexuelles, deux jeunes majeurs ayant déposé une plainte à son encontre pour des attouchements commis lors de séances de désenvoûtement.

«C'est un peu particulier. Les attouchements auraient eu lieu sur des jeunes hommes majeurs lors de séances de désenvoûtement se tenant soit à son domicile, soit à la mosquée», a expliqué une source judiciaire, précisant qu'il aurait «touché le sexe» de ses victimes «parfois un peu dévêtues».

Plainte

Mis en cause d'une part par un fidèle durant un prêche à la mosquée, et d'autre part par deux hommes qui ont déposé une plainte à son encontre, l'imam a quitté mi-août Villerupt, où il officiait, pour une fuite le menant à Verdun (Meuse), où la police judiciaire l'a interpellé mardi.

Sa garde à vue s'est effectuée en partie en milieu hospitalier, l'homme souffrant de sérieux problèmes cardiaques et de diabète.

«Serein»

L'imam, né en 1957, a reconnu partiellement les faits et a été mis en examen jeudi par le parquet de Briey pour agressions sexuelles commises par personne ayant autorité entre 2004 et 2007, selon la source judiciaire.

«Il est très touché» par ces accusations, mais semble rester «serein», a déclaré son avocat Me Eric Mallet. L'imam a été remis en liberté jeudi après-midi et placé sous contrôle judiciaire strict avec interdiction de se représenter à Villerupt.