Crash d'Air Moorea: l'enregistreur sonore récupéré

CRASH L’enregistreur en bon état...

D'après AFP

— 

Sur place, à moins d'un mille du récif avec 800 mètres de profondeur sous son bateau, entouré de toutes les embarcations qui poursuivent encore les recherches, Christian Estrosi souhaite se recueillir et jeter dans l'eau "les couronnes de fleurs de l'adieu".
Sur place, à moins d'un mille du récif avec 800 mètres de profondeur sous son bateau, entouré de toutes les embarcations qui poursuivent encore les recherches, Christian Estrosi souhaite se recueillir et jeter dans l'eau "les couronnes de fleurs de l'adieu". — Gregory Boissy AFP

Le robot sous-marin du navire câblier «Ile-de-Ré» a récupéré l'enregistreur sonore du Twin Otter d'Air Moorea, qui s'était abîmé dans le lagon de Moorea en Polynésie française le 9 août.

L'enregistreur, qui gisait par près de 700 m de fond, a été remonté en bon état en dépit de «conditions difficiles» et confié aux enquêteurs du BEA (Bureau d'Etudes et d'Analyses), selon Jean Bianconi, procureur de la République de Papeete.

Derniers mots

L'enregistreur sonore n'est pas aussi performant que les boîtes noires des gros porteurs, mais il devrait permettre d'écouter les derniers mots du pilote et les bruits de moteur avant le crash.

L'enquête n'a pas encore permis de déterminer si la cause de l'accident était humaine ou matérielle. Après le crash du 9 août entre les îles de Moorea et de Tahiti, 14 corps, dont celui du pilote, avaient été retrouvés par des pêcheurs. Six autres passagers sont toujours portés disparus.