«Cette affaire ressemble beaucoup à l'affaire Courjault»

ALBERTVILLE Les policiers avaient découvert trois corps mercredi...

D'après AFP

— 

Les corps de trois nouveaux nés décédés au cours des dernières années ont été découverts mercredi au domicile de la mère, dans la région d'Alberville, qui a reconnu les avoir dissimulés dans des malles et dans un congélateur, tout en assurant que son compagnon n'était pas au courant. La femme a été placée en garde à vue.

Les corps des bébés, nés en 2001, 2003 et 2006, ont été retrouvés dans une malle métallique et dans une caisse. Ils étaient recouverts de plusieurs sacs en plastique fermés. Auparavant, les nouveaux-nés avaient été cachés dans un congélateur.

«C’est à moi»

Un voisin octogénaire, Heraldo Anselmo, était au côté du père peu après la macabre découverte. Il raconte: «Le père avait sorti une malle métallique devant son garage, où il y avait des bottes, des boules de pétanque, mais aussi un sac poubelle contenant le corps d'un bébé. Il m'a aussitôt appelé, il était perdu.» «On a ouvert ensemble un second sac, ça sentait mauvais, on a découvert un deuxième bébé», ajoute le voisin. Le troisième corps d'un nouveau-né a été retrouvé dans une caisse comprenant notamment un arbre de Noël synthétique.

Les deux hommes ont alors appelé la police. «La maman est arrivée peu après, a raconté ce voisin à l’AFP, elle s'est assise, elle était très calme et elle a dit aux policiers en montrant les bébés: “c'est à moi”».

«Le père «au courant de rien»
Cette femme, âgée de 36 ans, agent d'entretien intérimaire pour la mairie d'Albertville, a affirmé aux policiers qu'elle avait «accouché seule et que son compagnon n'était au courant de rien». La femme a été placée en garde à vue et une information judiciaire devait être ouverte vendredi.

Selon le procureur de la République d'Albertville Henry-Michel Perret, «on ignore si elle a tué volontairement ses enfants ou si elle les a laissés mourir». «Elle a expliqué qu'elle ne voulait pas assumer ses grossesses et comme elle ne prenait pas de poids quand elle était enceinte, ni sa famille ni son compagnon ne se sont aperçu de rien», a ajouté le procureur.

Dans un premier temps, les corps des bébés étaient placés dans le compartiment congélateur du réfrigérateur puis, lorsque le père restait seul à la maison et était susceptible d'ouvrir l'appareil, la mère dissimulait les cadavres dans d'autres endroits, avant de les recongeler.

Le couple avait emménagé dans une maison neuve en 2006 et la femme avait alors transporté avec elle les corps de ses bébés.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lyon. «Cette affaire ressemble beaucoup à l'affaire Courjault», a rappelé le procureur.