Sans-papiers: Hortefeux n’atteint pas ses objectifs, les associations s’inquiètent

IMMIGRATION Le ministre entend «redoubler d'efforts pour les interpellations»...

P. K. (avec AFP)

— 

AFPTV

Et si la première victime de la politique d’objectifs initiée par Nicolas Sarkozy était son ministre le plus proche? Brice Hortefeux, le ministre de l'Immigration, a admis mardi être «légèrement en-dessous», en tendance, de l'objectif de 25.000 reconduites à la frontière d'étrangers en situation irrégulière fixé pour 2007, appelant à «redoubler d'efforts pour les interpellations».

«Acharnement des autorités»

Des déclarations qui inquiètent les associations de défense des sans-papiers alors que mardi matin, quarante-deux étrangers, installés dans des campements de fortune à Lille, Valenciennes, Tourcoing et Roubaix (Nord), ont été conduits à partir de 6 heures à la Police aux frontières (PAF).

Sud-éducation 59/62 a d’ailleurs dénoncé dans un communiqué l’«acharnement des autorités» et Réseau Education Sans Frontières 5962 a protesté «contre l’attitude de plus en plus répressive des services de l’Etat à l’encontre des “étrangers” définis au faciès et des sans-papiers grévistes de la faim, en particulier.» SOS Racisme «affiche son inquiétude quant à la nouvelle déclaration de Brice Hortefeux», dans un communiqué.

«La solution miracle»

«Par son obsession du chiffre, Monsieur Hortefeux risque de favoriser les bavures et les atteintes au droit des personnes qui, pour la plupart, vivent sur le sol français depuis des années et sont parents d'enfants nés en France», a ajouté l'association, en citant le «drame» d'Amiens où le jeune Russe Ivan a été grièvement blessé après une chute du 4e étage de son immeuble lors d'une tentative d'interpellation de ses parents.

SOS Racisme «rappelle» au ministre «que les interpellations et les expulsions ne s'avèrent pas être “la solution miracle" pour résoudre les problèmes liés à l'immigration».

Brice Hortefeux s’est dit prêt à prolonger «à titre humanitaire» le titre de séjour des parents du petit Ivan.