Grand Est: pas d'«étiquette socialiste» pour Masseret s'il se maintient

© 2015 AFP

— 

Jean-Pierre Masseret (PS), le 6 décembre 2015 au soir des premiers résultats des élections régionales pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Jean-Pierre Masseret (PS), le 6 décembre 2015 au soir des premiers résultats des élections régionales pour la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine — Fred Marvaux AFP

Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, qui menace de se maintenir au second tour des régionales malgré le risque FN, ne pourra pas avoir «l'étiquette socialiste», a prévenu lundi Corinne Narassiguin, porte-parole du PS.

«Il n'aura pas l'étiquette socialiste», a souligné à l'AFP la porte-parole, selon laquelle Jean-Pierre Masseret «est dans une logique d'être dans un bras de fer avec la direction du Parti pour obliger le Bureau national (l'instance dirigeante du PS) à revenir sur sa décision».

«Lui (Jean-Pierre Masseret) dit qu'il veut rester mais il faut que tous les candidats soient d'accord avec lui pour déposer la liste» avant la date limite, mardi à 18H00, a-t-elle remarqué.

Mais Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, «a été très clair. Le Bureau national a pris une décision unanime, c'est une question de principe, c'est un message que l'on veut envoyer nationalement à toute la France, à tous les électeurs de gauche. Il n'y aura pas de discussion nouvelle sur cette question», a dit encore Corinne Narassiguin.

«Le but, c'est que l'on arrive à régler cette question dans la journée» de lundi, a indiqué la porte-parole, en précisant que des discussions avaient eu lieu toute la nuit de dimanche à lundi et se poursuivaient lundi matin entre la rue de Solférino, le siège du PS, et différents responsables de la région du Grand Est.