Alerte à la tuberculose dans un autocar Lisbonne-Paris

SANTE Les passagers sont recherchés...

— 

Le BCG, vaccination contre la tuberculose, "ne s'impose plus de façon obligatoire", mais il y a environ 100.000 enfants à risques qu'il "convient toujours de vacciner", a déclaré la ministre de la Santé Roselyne Bachelot mercredi sur France 2.
Le BCG, vaccination contre la tuberculose, "ne s'impose plus de façon obligatoire", mais il y a environ 100.000 enfants à risques qu'il "convient toujours de vacciner", a déclaré la ministre de la Santé Roselyne Bachelot mercredi sur France 2. — AFP/Infographie

La tuberculose crée décidemment la panique dans les transports. Après le trouble semé par un passager américain qui avait pris plusieurs fois l’avion alors qu’il était malade, les autorités lancent une nouvelle alerte concernant un trajet en bus Lisbonne-Paris fin mai. Les passagers sont recherchés en raison d'un cas de tuberculose très contagieuse et résistante aux traitements habituels diagnostiqué en région parisienne chez une personne qui avait voyagé à bord, a averti jeudi la Direction générale de la santé (DGS).

Numéro d’urgence

«Il s'agit du trajet Lisbonne-Paris effectué par la compagnie Eurolines : départ le 28 mai 2007 à 8h30, Lisbonne Siete Rios - arrivée le 29 mai 2007 à 12h00, Paris Gallieni» avec de très nombreux arrêts et un transit par l'Espagne, précise la DGS.

Ce cas de tuberculose a été diagnostiqué début juin et son caractère résistant ultérieurement, indique la DGS. Ce sont les investigations qui ont permis d'identifier ce déplacement du patient. «Le risque de transmission de la maladie pour les passagers ayant effectué tout ou partie du trajet dans cet autocar n'est nullement négligeable et un dépistage de la tuberculose doit leur être proposé», ajoutent les autorités sanitaires.

Il leur est donc instamment demandé d'appeler le numéro 0820 03 33 33, mis en place par le ministère de la Santé, à partir de vendredi, du lundi au vendredi de 9h à 19h (0,12 euros ttc/min), pour que leur soient indiquées les modalités de dépistage. Ce dernier peut être réalisé par le médecin traitant ou par un Centre de lutte antituberculeuse dont les coordonnées peuvent être obtenues auprès des Directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) ou sur le Net.

Risques non négligeables

 La tuberculose est une maladie infectieuse qui se transmet par voie aérienne. Environ 30% des personnes très exposées à un cas de tuberculose contagieuse sont infectées et 10% des personnes contaminées développent une tuberculose. «Dans ce cas précis, la durée du trajet (moins de 20 heures) et le confinement du car constituent des facteurs de risque certains», commente la DGS. De plus, il s'agit d'une tuberculose multi résistante qui nécessite l'utilisation d'antibiotiques antituberculeux particuliers et une intervention la plus précoce possible, ajoute-t-elle.