Valls: plus de 300 frappes françaises depuis le début de l'engagement en Irak et en Syrie

© 2015 AFP

— 

Capture d'écran d'un bombardement de l'EI à Mossoul par l'armée française, le 24 novembre 2015
Capture d'écran d'un bombardement de l'EI à Mossoul par l'armée française, le 24 novembre 2015 — - Etat-major des Armees

Le nombre de frappes françaises menées depuis le début de l'engagement des avions de combat français contre l'organisation Etat islamique (EI) en Irak puis en Syrie a dépassé les 300 avec les raids menés ces derniers jours, a indiqué mercredi Manuel Valls.

«Il n'y a pas d'alternative: nous devons anéantir Daech (acronyme de l'EI en arabe)», a déclaré le chef du gouvernement dans son discours défendant la prolongation des frappes en Syrie devant l'Assemblée nationale.

«Depuis dix jours, nos forces aériennes ont intensifié leurs frappes, elles ont élargi leurs cibles, elles ont étendu leurs périmètres et la fréquence de leurs missions. (...) Ceci porte à plus de 300, le nombre de frappes menées depuis que nos forces sont engagées au Levant. Et notre action va prendre encore plus d'ampleur», a développé Manuel Valls devant les députés.

«La présence depuis 48 heures en Méditerranée orientale de notre porte-avions le Charles-de-Gaulle nous donne une force accrue pour amplifier nos actions aussi bien en Syrie qu'en Irak et nos capacités sur zone ont été multipliées par trois», a-t-il précisé avant de rendre hommage «à tous nos militaires déployés au Moyen-Orient».