«Pour les membres de la secte Alexandre était l'élu»

FAIT DIVERS Le jeune homme, libéré, avait été enlevé vendredi soir à La Réunion...

— 

Toutes les forces de sécurité de la Réunion étaient mobilisées samedi pour retrouver Alexandre, 12 ans, enlevé la veille par des membres présumés d'une secte dont le gourou a été condamné pour viol.
Toutes les forces de sécurité de la Réunion étaient mobilisées samedi pour retrouver Alexandre, 12 ans, enlevé la veille par des membres présumés d'une secte dont le gourou a été condamné pour viol. — AFP/HO

Les adeptes de la secte qui ont enlevé Alexandre «le considéraient comme l'élu, le messie» du groupe, a confié sa mère aux médias de l'île, à l'annonce de sa libération.

Originaire de l'Ain en métropole, la mère du jeune Alexandre, a raconté que des adeptes de la secte «Coeur douloureux et immaculé de Marie» ont dit à son fils qu'il était «l'élu», lors d'un premier enlèvement à Sainte-Suzanne le 9 juillet dernier. «Mon fils ne comprenait pas ce que cela voulait dire. Il était terrorisé par la nuit passée avec eux».

«Il voulait devenir prêtre»

Tout a commencé quand Alexandre a rencontré Guillaume Maillot, un jeune homme disciple de la secte, chez son oncle, président d'une association catholique. «Il nous a dit qu'il voulait devenir prêtre. Nous ne nous sommes donc pas méfiés de lui», a-t-elle confié. «Un jour Alexandre nous a dit également qu'il voulait devenir prêtre alors qu'il rêvait de devenir footballeur professionnel. On n'a rien dit. On voulait qu'il passe son bac d'abord», a-t-elle ajouté.

Au fil des jours, Guillaume Maillot devient de plus en plus pressant et demande à voir l'enfant tous les week-ends. «On a commencé à trouver ça bizarre et on a rompu les liens», a-t-elle dit.

«Contrer le mauvais sort»

A partir de là, les malheurs de la famille commence. Un jour, leur voiture est maculée de safran et des fruits coupés y sont posés à proximité, ingrédients utilisés dans les cérémonies hindouistes.

Pour «contrer le mauvais sort», Guillaume Maillot enlève l'enfant pour lui donner un talisman censé protéger ses proches. «Alexandre a assisté avec des adeptes de la secte à une messe pendant la nuit, il a mangé et dormi. C'est à là qu'ils lui ont dit qu'il était l'élu, le futur messie. Il est revenu terrorisé» après sa libération le lendemain, a-t-elle raconté.