Fièvre aphteuse: rassemblements d'animaux interdits en France

— 

La filière ovine française, en constante régression, compte sur le soutien public pour maintenir moutons et brebis sur l'ensemble du territoire, notamment les régions défavorisées du sud.
La filière ovine française, en constante régression, compte sur le soutien public pour maintenir moutons et brebis sur l'ensemble du territoire, notamment les régions défavorisées du sud. — Mychèle Daniau AFP/Archives

Un arrêté portant sur l'interdiction de tous les rassemblement et mouvements d'animaux des espèces bovine, ovine, caprine et porcine en France, en raison du risque de diffusion de fièvre aphteuse, a été publié dimanche au Journal Officiel.

Cette mesure fait suite à la confirmation vendredi d'un foyer de fièvre aphteuse dans un élevage bovin du Surrey, dans le sud du Royaume-Uni.

Samedi, le ministère de l'Agriculture a annoncé un recensement des introductions des bovins, ovins, caprins ou porcins en provenance du Royaume-Uni ces dix derniers jours, et l'interdiction de tout rassemblement de ces espèces «dans l'attente de ce recensement».