Fièvre aphteuse: la France prend ses précautions

— 

La fièvre aphteuse de retour en Grande-Bretagne, la France s’empresse de prendre des mesures de précautions.

Samedi, le ministère de l'Agriculture a annoncé la mise en place d'un dispositif de prévention après la confirmation, la veille, d'un foyer de fièvre aphteuse au Royaume-Uni. Ce plan prévoit notamment la suspension des rassemblements de bovins et autres espèces sensibles à la maladie.
Un recensement des bovins, ovins, caprins ou porcins entrés en France en provenance du Royaume-Uni dans les dix derniers jours a également été décidé.

Du coup, adieu foires et comices agricoles: ils sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. «C'est l'application d'un principe de précaution», a souligné Michel Dantin, membre du cabinet du ministre de l'Agriculture Michel Barnier. «La maladie a une possibilité de contamination extrêmement élevée et par conséquent, c'est la précaution maximale», a-t-il dit, pour expliquer des mesures «draconiennes».

Les services vétérinaires visiteront les exploitations concernées par ces importations d'animaux «en vue d'écarter toute suspicion clinique de fièvre aphteuse».