Un week-end de rouge et de noir

— 

Les prix des carburants à la pompe en France, surtout ceux de l'essence, s'approchent de leurs records de l'été 2006, mais restent protégés par un euro fort, alors que les Français prennent la route des vacances.
Les prix des carburants à la pompe en France, surtout ceux de l'essence, s'approchent de leurs records de l'été 2006, mais restent protégés par un euro fort, alors que les Français prennent la route des vacances. — Fred Dufour AFP

En bon sioux, Bison Futé a collé son oreille au bitume... et entend venir beaucoup de voitures pour ce premier week-end d’août. Un week-end en noir dans le sens des départs et en rouge dans le sens des retours.

Aucune plaine ne sera épargnée par le troupeau des autos transhumantes. «Tous les grands axes de liaison et les contournements des grandes métropoles supportant un fort transit estival» seront concernés par le déferlement. A savoir le contournement Est de Paris, les rocades de Lyon, de Rennes, de Nantes, de Bordeaux.

Et la migration, dans le sens des départs, occupe les routes dès vendredi, peint en orange par Bison Futé au niveau national et en rouge dans le quart sud-ouest du pays. Samedi 4 août est carrément classé noir sur tout le territoire mais dimanche sera vert. Sauf en région Rhône-Alpes et dans la vallée du Rhône, peinturlurés en orange.

Dans le sens des retours, le bitume chauffera un peu moins, prévoit l’indien. Vendredi est classé vert dans la moitié nord, orange dans la moitié sud. Samedi, ça se corse: ce sera rouge partout. Dimanche, la poussière sera retombée après le passage du troupeau. Bison Futé le voit vert.

Samedi 28 juillet, bouchons et ralentissements cumulés ont atteint 556 Km à 12h30.