Nicolas Sarkozy a coûté plus cher que Ségolène Royal

POLITIQUE Les comptes de campagne des ex-candidats ont été publiés vendredi...

— 

Nicolas Sarkozy a connu en juillet une hausse de popularité, avec 66% des Français se disant "très" ou "plutôt" favorables à son action, contre 61% en juin et 64% en mai, selon un sondage Ipsos à paraître jeudi dans Le Point.
Nicolas Sarkozy a connu en juillet une hausse de popularité, avec 66% des Français se disant "très" ou "plutôt" favorables à son action, contre 61% en juin et 64% en mai, selon un sondage Ipsos à paraître jeudi dans Le Point. — Clemens Bilan AFP/Archives

21 millions d’euros pour être élu président. Nicolas Sarkozy est le candidat qui a le plus dépensé pour sa campagne électorale, suivi de près par Ségolène Royal (20,7 millions euros). Ces chiffres ont été publiés vendredi par le Journal officiel, mais demandent encore à être validés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

La campagne du vainqueur de l'élection a coûté exactement 21.038.891 euros TTC, contre 20.712.043 euros TTC pour la candidate socialiste, selon ces documents déposés par les équipes des candidats. François Bayrou et Jean-Marie Le Pen arrivent ensuite avec 9,7 millions d'euros chacun, suivis de Marie-Georges Buffet (4,8 millions d’euros), Philippe de Villiers (3,1), Arlette Laguiller (2,1), Dominique Voynet (1,4), José Bové (1,2), Olivier Besancenot (0,9), Frédéric Nihous (0,8), Gérard Schivardi (0,7).

Les deux candidats arrivés au second tour en 2007 ont été plus gourmands que leurs prédécesseurs en 2002. Jacques Chirac et Jean Marie Le Pen avaient respectivement engagé des frais à hauteur de 18 millions d'euros et de 12 millions pour le second. Lionel Jospin, éliminé à l'issue du premier tour, avait pour sa part dépensé 12,5 millions.