La météo plombe le tourisme en France

CLIMAT Seuls le Sud-est et les villes ont tiré leur épingle du jeu...

avec AFP

— 

L'Europe fait face depuis quelques jours à des dérèglements climatiques sans précédents. Tandis que le Nord du continent est noyé sous des pluies battantes, le Sud enregistre des records de température.
En Allemagne, deux hommes ont trouvé la mort dans des violentes intempéries et le trafic à l'aéroport de Francfort, l'un des plus importants d'Europe, a été fortement perturbé par les chutes de pluie, le 21 juin 2007.
L'Europe fait face depuis quelques jours à des dérèglements climatiques sans précédents. Tandis que le Nord du continent est noyé sous des pluies battantes, le Sud enregistre des records de température. En Allemagne, deux hommes ont trouvé la mort dans des violentes intempéries et le trafic à l'aéroport de Francfort, l'un des plus importants d'Europe, a été fortement perturbé par les chutes de pluie, le 21 juin 2007. — W. KUMM / EPA / SIPA

Sans surprise, la météo exécrable du mois de juillet a plombé l'activité touristique en France, notamment sur le littoral atlantique. «La saison d'été est jugée inférieure à celle de 2006 par les professionnels en termes de fréquentation», résume une enquête auprès des offices de tourisme publiée vendredi par Odit France. Elle a globalement chuté de 5% en juillet par rapport à l'an dernier, confirme le cabinet Protourisme.

Luc Chatel «optimiste» pour août et septembre

Reconnaissant un «début de saison difficile», le secrétaire d'Etat à la Consommation et au Tourisme, Luc Chatel, s'est cependant déclaré «plutôt optimiste» pour août et septembre. Les professionnels du secteur sont plus alarmistes. Ils évoquent notamment «une saison triste» en Bretagne, où des records de pluviométrie ont été enregistrés. Même constat en Normandie, où les plages enregistrent «une grande chute de fréquentation» selon l'Union des métiers de l'industrie hôtelière (Umih) du Calvados.

La moitié sud du littoral atlantique n’a pas été épargnée. «La météo a un impact sur le caractère des vacanciers. Ils tournent parfois un peu en rond et nous demandent constamment la météo pour les prochains jours», explique-t-on à l'office de tourisme de Lacanau (Gironde).
La montagne souffre aussi, avec une baisse de fréquentation estimée entre 8 et 10% par le cabinet Protourisme, après un hiver déjà plombé par le manque de neige.

Cru 2007 excellent sur le pourtour méditerranéen

Seul le pourtour méditerranéen tire son épingle du jeu, où les professionnels saluent un cru 2007 excellent. «Juillet a été exceptionnel avec des taux de remplissage de 90%», se réjouit Michel Tschann, président du syndicat des hôteliers Nice-Côte d'Azur. Autre conséquence du mauvais temps: le tourisme urbain, traditionnellement peu sensible aux aléas climatiques, est en pleine forme. A Lille, juillet «s'annonce tout à fait correct», selon l'office du tourisme. Idem à Bordeaux, qui enregistre une hausse de fréquentation de 16% sur la première quinzaine. A Paris et dans sa région, le bilan touristique est au beau fixe.