«Les Espagnols veulent nous virer»

PECHE Coup de gueule de Dominique Lebrun, présidente du comité des pêches de La Turballe…

— 

Les pêcheurs d'anchois des Pays de la Loire continuaient lundi à bloquer les ports de plaisance de Pornichet-La Baule et de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour protester contre une nouvelle fermeture de la pêche dans le Golfe de Gascogne, a-t-on appris auprès des pêcheurs.
Les pêcheurs d'anchois des Pays de la Loire continuaient lundi à bloquer les ports de plaisance de Pornichet-La Baule et de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour protester contre une nouvelle fermeture de la pêche dans le Golfe de Gascogne, a-t-on appris auprès des pêcheurs. — Frank Perry AFP

Dominique Lebrun, présidente du comité des pêches de La Turballe, réagit après l'échec des négociations entre Madrid et Paris sur la réouverture de la pêche à l'anchois.

Quelle est votre réaction après l'échec des négociations entre Paris et Madrid sur la réouverture de la pêche à l'anchois?
Nous sommes catastrophés. Nous n'avons pas été entendus et ça va très mal car nous nous attendions à une réouverture. Je pars pour Saint-Nazaire, où se trouvent les pêcheurs, pour régler le conflit: la flottille des anchoyeurs occupe toujours les quais. Nous sommes très en colère.

Quelles actions entendez-vous mener maintenant?
C'est un peu trop tôt pour le dire. Pour l'instant, les pêcheurs sont assommés et certains sont très en colère. Mais bloquer le port ou la raffinerie de Donges ne servirait à rien. Je ne veux pas priver la France de son énergie.

Que pensez-vous des études scientifiques démontrant que l'anchois est menacé dans le golfe de Gascogne?
Je suis sûre que la reprise de la pêche n'aura aucune incidence. La pêche n'est responsable que de 7% de la mortalité annuelle des anchois, quand nous en pêchons 33.000 tonnes.
Or, nous demandons la réouverture pendant trois mois et un quotas de 4.000 tonnes. En plus, nous ne pêcherons que les vieux anchois, les plus gros. Ceux qui, de toute façon vont mourir dans l'année, qui ont déjà pondu et ont rempli leur devoir sur la planète. Il vaut mieux qu'ils finissent dans nos filets, sinon ils iront juste tapisser le fond des mers!

Pourquoi alors les Espagnols veulent-ils la suspension des campagnes de pêche?
Les Espagnols veulent faire couler notre flottille pour nous virer le golfe de Gascogne. Si on ne peut pas pêcher cette année, une quinzaine de bateaux seront détruits.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.