Le Français aime fumer et cultiver son cannabis

©2007 20 minutes

— 

La résine tient bien. Pour la première fois, l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a publié hier une synthèse consacrée au cannabis, le produit illicite le plus consommé sur le territoire français avec 1,2 million d'usagers réguliers. La France figure ainsi parmi les pays les plus con­sommateurs en Europe tant chez les jeunes adultes que les adolescents. L'étude de l'OFDT qui relève que le prix de la résine a baissé de 30 % en dix ans, estime à 832 millions d'euros le chiffre d'affaires annuel issu de la vente de cannabis. Un résultat modeste au regard des sommes engendrées par la vente de produits psychoactifs licites comme l'alcool (14,2 milliar­ds d'euros en 2004) et le tabac (13,7 milliards d'euros).

Depuis maintenant plusieurs années, le can­nabis - quelle que soit la va­riété - est le premier produit stupéfiant objet de trafic. Il représente loin devant l'héroïne, la moitié des interpellations pour trafic de stupéfiants, et près de neuf saisies sur dix. L'essentiel de la résine de cannabis consommée en France provient du Maroc tandis que l'herbe est importée en grande partie du nord de l'Europe (Belgique et Pays-Bas).

Enfin, autre élément mis en avant par l'étude, le fumeur aime à cultiver son cannabis au fond du potager, sur le balcon ou dans la pen­derie. L'autoculture a ainsi con­­nu depuis dix ans un véritable essor : on estime aujour­d'hui à 200 000 le nombre de cannabiculteurs. Cette production peu in­tensive est le plus souvent destinée à couvrir sa consommation personnelle.

Sur www.20minutes.fr

L'interview d'Hélène Martineau, coordinatrice de l'étude