Agriculteurs en colère: perturbations très limitées sur les routes

© 2015 AFP

— 

Les agriculteurs en route pour Paris, le 3 septembre 2015 sur l'A10 à hauteur de Saint-Arnoult-en-Yvelines
Les agriculteurs en route pour Paris, le 3 septembre 2015 sur l'A10 à hauteur de Saint-Arnoult-en-Yvelines — MARTIN BUREAU AFP

Les cortèges d'agriculteurs en colère qui convergent sur Paris en tracteurs provoquaient jeudi des perturbations limitées sur les routes d'Ile-de-France, «de nombreux automobilistes ayant pris leurs dispositions», a annoncé le Centre national d'information routière (CNIR).

A 09H30, un cumul de 71 kilomètres de bouchons était constaté en région parisienne, contre plus de 200 habituellement à cette heure, un chiffre «faible pour cette heure-ci», selon la Direction des routes Ile-de-France (Dirif).

«Il n'y a pas beaucoup de bouchons dus aux manifestations d'agriculteurs. C'est limité», a rapporté un porte-parole du CNIR.

A la même heure, un bouchon de 8 à 10 kilomètres était relevé sur l'autoroute A10 et un autre de 3 à 4 km sur l'A4 en raison des manifestations. Le CNIR relève «beaucoup moins de voitures sur les routes» que d'ordinaire: «Les usagers étaient prévenus et ont pris leurs dispositions».

Les agriculteurs ont mobilisé 1.365 tracteurs, 91 bus et une cinquantaine de véhicules légers qui étaient en route vers Paris pour leur démonstration de force, selon un comptage de la préfecture de police de Paris. La FNSEA, premier syndicat agricole, avait comptabilisé 1.733 tracteurs à 08H00.

Les tracteurs sont arrivés sur le périphérique par l'ouest de Paris vers 09H00, selon la préfecture de police.

Sur l'autoroute A1, le cortège -le plus important des six qui rallient la capitale- progressait lentement avec des arrêts pour recoller le convoi, a constaté un journaliste de l'AFP. Drapeau de la FNSEA et lumière clignotante sur le toit, certains arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire «La mort est dans le pré» ou encore «Paysans en détresse».

Les différents cortèges de tracteurs qui empruntent les autoroutes A1, A4, A6, A10, A13 doivent converger vers la porte de Vincennes, dans l'est parisien.

Ils devraient réemprunter les mêmes itinéraires en fin de manifestation à partir de 17H00.

Les agriculteurs ont prévu une démonstration de force pour exprimer leur désespoir face à l'effondrement des cours et demander des réformes de fond.

La préfecture de police de Paris a invité les Franciliens à utiliser les transports en commun jeudi pour se rendre dans la capitale.