Génération précaire défend les stagiaires au ministère

SOCIAL Le collectif est reçu lundi à 18h30 au ministère du travail...

— 

Les stages étudiants en entreprise, dont les utilisations abusives ont été dénoncées ces derniers mois par le collectif "Génération précaire", devraient être désormais mieux encadrés par une "charte", lancée mercredi par le gouvernement.
Les stages étudiants en entreprise, dont les utilisations abusives ont été dénoncées ces derniers mois par le collectif "Génération précaire", devraient être désormais mieux encadrés par une "charte", lancée mercredi par le gouvernement. — Joël Saget AFP/Archives
Ils n'ont pas rendez-vous avec les ministres, mais iront au ministère. Les chefs de file du collectif Génération précaire, défenseurs d'un statut pour les 800.000 stagiaires, ont rendez-vous lundi à 18h30 au ministère du Travail. Une réunion arrachée «à force de les harceler», a déclaré Julien, un des membres, à 20Minutes.fr.
 
A l'ordre du jour du collectif de défense des stagiaires, la publication d'un décret sur la rémunération obligatoire des stages de plus de trois mois. «L'année dernière, Dominique de Villepin a fait passer une loi sur ce point, mais le décret n'est jamais tombé», rappelle Julien. Voilà pour «l'immédiat», selon le représentant.
 
Ensuite, Génération précaire veut négocier un statut de stagiaire «pour nous rapprocher de celui de l'apprenti», explique Julien. Autre point à l'ordre du jour, des mesures à «zéro euro», pointe Juliette, interviewée par 20Minutes.fr : une inscription sur le registre des salariés, pour rendre visible cette catégorie de travailleurs et «mieux débusquer les stages abusifs». Et permettre aux inspecteurs du travail d'infliger des amendes le cas échéant.