Vers une tolérance zéro pour l’alcool au volant?

SECURITE ROUTIERE Robert Namias présente ce lundi une motion abaissant le taux d'alcoolémie autorisé de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang…

— 

En matière de sécurité routière, Robert Namias est partisan de la tolérance zéro, ou presque.
Le président du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) a confirmé sur RTL qu'il présenterait lundi une motion abaissant le taux d'alcoolémie autorisé au volant de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang.
 
De 05g à 0,2g

 
«Ce n'est pas du tout ni exorbitant ni extraordinaire, a-t-il expliqué. Une recommandation de la Commission européenne dont on ne parle jamais qui date pourtant de janvier 2001 recommande à l'ensemble des Etats européens de passer de 0,5 à 0,2 à partir de 2010. Ce que je souhaite simplement, c'est qu'on active cette recommandation et même, si on ne le fait pas tout de suite, que d'ici trois ans on puisse avoir un taux qui soit proche du taux zéro», a-t-il ajouté.
 
«En vérité, on n'a pas encore compris que l'alcool au volant tuait tout autant que la vitesse. Ce qui manque c'est une véritable éducation, une véritable conviction,» a martelé Robert Namias, pour qui la politique de lutte contre l'alcool au volant a été jusqu'alors «absolument inefficace». «Il y a aujourd'hui 25% de tués sur la route dûs à l'alcool au volant en moyenne sur les 4.800 chaque année, 50% la nuit et le week-end», a-t-il fait valoir.
 
Interrogé sur ce dossier, le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau a confirmé son opposition. «Restons-en au 0,5% et faisons le respecter, c'est déjà pas mal», a-t-il dit.
 
DEBAT : Pensez-vous qu’abaisser le taux d'alcoolémie autorisé au volant de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang est une bonne idée ?