Le bras droit de Rachida Dati ne veut plus tenir la barre

©2007 20 minutes

— 

Le directeur de cabinet du garde des Sceaux a démissionné. Premier accroc de taille pour Rachida Dati avec le départ vendredi de Michel Dob­kine, un mois et demi à peine après son entrée en fonction. Officiel­le­ment, pour des raisons « strictement ­personnelles » : le magistrat doit prochainement se remarier.

Une sour­ce estime que si ses compétences professionnelles ne sont pas en cause, sa fonction s'est révélée difficilement compatible « avec une vie de famille normale », ce qui aurait généré des tensions. Mais selon France Info, « il avait du mal à s'adapter aux méthodes » de la garde des Sceaux. D'après L'Est républicain, « depuis plusieurs jours les rapports entre ce magistrat expérimenté et la ministre de la Justice s'étaient dégradés ». Le quotidien précise que, vendredi, Michel Dob­kine a réuni tous ses collaborateurs pour leur annoncer son départ, en expliquant : « J'en ai assez de me faire insulter toute la journée. » Le magistrat a, depuis, « démenti catégoriquement » avoir tenu de tels propos. La Chancellerie a annoncé la nomination à sa place de Patrick Gérard.