La mort des cygnes provoquée par le virus de la grippe aviaire en Moselle

©2007 20 minutes

— 

Le virus de la grippe aviaire H5N1 est bien à l'origine du décès de trois cygnes trouvés morts en début de semaine sur un étang de la commune d'Assenoncourt (Moselle). Le laboratoire national de référence de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) l'a confirmé hier. « Les mesures prises dès le 3 juillet 2007 dans le secteur concerné, avec la délimitation d'une zone de contrôle et d'une zone d'observation autour de l'étang, sont donc maintenues », a précisé le ministère de l'Agriculture. Le ministre Michel Barnier a décidé de mettre en place « les mesures de prévention du risque correspondant au passage du niveau modéré à élevé. Ces mesures s'appliquent sur l'ensemble du territoire métropolitain. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a estimé que la France n'était « pas menacée par une pandémie de grippe aviaire, puisqu'il n'y a pas de contamination interhumaine, pour l'instant, avec le virus H5N1 ». Les derniers cas avérés de grippe aviaire sur des oiseaux sauvages en France remontent au printemps 2006.