A chaque établissement son «projet pédagogique»

EDUCATION C’est ce que souhaite Nicolas Sarkozy dans une lettre de mission à Xavier Darcos...

— 

Le collégien de Meaux a succombé jeudi au "climat émotionnel" de l'agression dont les deux jeunes auteurs vont être mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et non aux coups reçus, a indiqué vendredi le procureur, René Pech.
Le collégien de Meaux a succombé jeudi au "climat émotionnel" de l'agression dont les deux jeunes auteurs vont être mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et non aux coups reçus, a indiqué vendredi le procureur, René Pech. — Franck Fife AFP

Après l’autonomie des universités, celle des collèges et lycées ? Nicolas Sarkozy a souhaité jeudi donner «plus de souplesse et d'autonomie» aux établissements scolaires, de façon qu'ils puissent avoir leur «propre projet pédagogique», dans une lettre de mission à son ministre de l'Education nationale Xavier Darcos.

Réaffirmant sa volonté de voir supprimée la carte scolaire - comme il l'avait dit pendant sa campagne électorale - le président de la République demande à son ministre de «faire preuve d'audace et de conviction».

«Rendre la carte scolaire superflue»

«Notre objectif est de rendre la carte scolaire superflue par une égalisation du niveau des établissements qui permettra aux parents de choisir l'école de leurs enfants non plus en fonction du niveau réel ou supposé des établissements, mais du projet pédagogique mis en œuvre», écrit-il.

«Pour cela, vous donnerez d'abord à tous les établissements plus de souplesse et d'autonomie, en particulier dans le domaine budgétaire, pour leur permettre de mettre en oeuvre, sous le contrôle bien sûr de l'autorité académique, un projet pédagogique qui leur soit propre», ajoute-t-il à l'adresse de Xavier Darcos.