Un bal qui tourne au drame

MULHOUSE Un chauffard a foncé dans la foule...

— 

La fête du village s’est mal terminée à Berrwiller, dans le Haut-Rhin. Alors que les fêtards rentraient chez eux, dans la nuit de samedi vers trois heures du matin, un automobiliste a foncé dans la foule. Bilan officiel: un mort et 16 blessés dont deux dans un état grave.

Selon les témoignages, le chauffard, un Mulhousien de 24 ans, a foncé volontairement dans la foule. «Il est passé une première fois, il faisait le malin» en faisant crisser ses pneus, se souvient un jeune homme en état de choc. Puis il est revenu: «il n'a pas freiné, il a accéléré, et il a shooté tout ce qui bougeait», raconte le témoin. «Il est revenu à la charge à toute blinde, il a foncé dans le tas. On a vu voler des gens. C'est triste, c'est malheureux», confirme François Meyer, président de l'amicale des sapeurs-pompiers.

Un acte délibéré?

Au volant d'une 205 rouge, le conducteur semblait «émêché» et avait auparavant été expulsé de la fête par le service d'ordre parce qu'il «provoquait tout le monde», explique le pompier. D'autres témoins racontent qu'il avait insulté la foule peu avant le drame. Après son méfait, l'homme a pris la fuite, avant d'être rattrapé par la police et mis en garde en vue. D'après les enquêteurs, cela serait un geste volontaire.

Sous le choc

Selon le SAMU, «le pronostic est extrêmement réservé» pour les blessés les plus gravement atteints qui ont été héliportés vers les hôpitaux voisins.
Samedi midi, un jeune homme de 21 ans hospitalisé à Colmar se trouvait «entre la vie et la mort», avant de décéder dans l'après-midi. Deux autres personnes, une jeune femme et un homme, se trouvent en réanimation à l'hôpital de Hautepierre à Strasbourg.

A six heures du matin, la population était encore sous le choc. Quant au véhicule du chauffard, il a été incendié par des inconnus à l'aube.