Les escrocs à l'Euro Millions n'avaient pas touché au jackpot du gagnant

©2007 20 minutes

— 

Les trois escrocs qui ont reconnu avoir encaissé à l'insu du gagnant deux tickets de l'Euro Millions pour un montant de 35 millions d'euros ont assuré qu'ils n'avaient pas touché à l'argent et qu'ils allaient pouvoir lui rendre la totalité de la somme, a-t-on appris, hier. Le couple de cafetiers parisiens et son complice présumé, un ami chômeur, ont été mis en examen mercredi pour « escroquerie » par Sylvia Caillard, la juge du pôle financier du tribunal de Paris. Le parquet de Paris n'ayant pas demandé de mandat de dépôt, ils ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Au vu de la jurisprudence, les trois escrocs risquent au minimum plusieurs mois de prison avec sursis, assortis d'une amende. Selon le Code pénal, ils encourent au maximum une peine de sept ans de prison ferme. « Nous souhaitons la tolérance zéro sur cette affaire », a indiqué la Française des Jeux, qui retire son agrément au couple de buralistes. Par ailleurs, elle a fait savoir qu'elle était entrée en contact avec le gagnant, afin de l'accompagner juridiquement et moralement jusqu'à ce qu'il récupère le fameux jackpot.