Le père du petit Grégory pourrait être réhabilité

©2007 20 minutes

— 

Le parquet général a indiqué hier qu'il ne s'opposait pas à la réhabilitation demandée par Jean-Marie Villemin, père du petit Grégory, en vue d'effacer sa condamnation prononcée en 1993 pour le meurtre de Bernard Laroche. « Les conditions de la réhabilitation de M. Villemin étant remplies, le parquet général ne s'oppose pas à la demande qu'il présente devant la cour d'appel », a déclaré à des journalistes un porte-parole du parquet général. La cour d'appel rendra maintenant son arrêt le 3 juillet.

Le 29 mars 1985, Jean-Marie Villemin a tué Bernard Laroche d'un coup de fusil. Il tenait sa victime comme coupable de l'assassinat de son fils Grégory, qui, en 1984 à l'âge de 4 ans, a été retrouvé mort pieds et poings liés dans la Vologne, une rivière des Vosges.

Il avait alors été condamné en décembre 1993 par la cour d'assises de la Côte-d'Or à Dijon à cinq ans de prison, dont un avec sursis. Il a par la suite bénéficié d'une libération conditionnelle. En janvier 2006, la cour d'appel de Paris avait examiné la demande de réhabilitation de Jean-Marie Villemin une première fois. Elle avait alors ordonné un complément d'enquête.