Ségolène Royal énerve les journalistes de l'AFP

POLEMIQUE Ils lui reprochent ses vifs propos tenus dimanche sur Canal +...

— 

Absente samedi à la réunion du Conseil national du PS, le parlement du parti, l'ex-candidate socialiste à l'Elysée a continué dimanche sur Canal + à prendre ses distances avec les dirigeants PS, en mettant l'accent sur la légitimité des militants, dont elle avait souhaité à plusieurs reprises qu'ils soient "consultés" sur le processus de rénovation.
Absente samedi à la réunion du Conseil national du PS, le parlement du parti, l'ex-candidate socialiste à l'Elysée a continué dimanche sur Canal + à prendre ses distances avec les dirigeants PS, en mettant l'accent sur la légitimité des militants, dont elle avait souhaité à plusieurs reprises qu'ils soient "consultés" sur le processus de rénovation. — Alain Jocard AFP

Nouvelle polémique entre Ségolène Royal et les journalistes. La Société des Journalistes (SDJ) et les principaux syndicats de journalistes de l'Agence France-Presse (SNJ, SNJ-CGT, CFDT et FO) ont protesté lundi, dans des communiqués séparés, contre les attaques de l'ex-candidate socialiste à la présidentielle. Celle-ci avait reproché à l’AFP dimanche sur Canal + d'avoir révélé, plus tôt que prévu, sa séparation d'avec son compagnon François Hollande, en mettant en cause l'impartialité de l'agence.
    
La SDJ précise pour sa part que l'AFP, malgré son engagement à respecter un embargo, n'a fait qu'obéir à une «logique rédactionnelle» en rendant publique une information déjà rendue publique par un autre media et «qui circulait sur internet et dans toutes les rédactions».
   
Des propos «faux et injurieux»

En outre, ajoute la SDJ, «suggérer que l'AFP s'est mise au service d'un projet politique est à la fois faux et injurieux pour l'ensemble de son personnel, attaché à produire jour après jour une information équilibrée».
    
De même, les sections SNJ, SNJ-CGT, CFDT et FO de l'AFP estiment que les accusations de Mme Royal sont «totalement dénuées de fondement» et rappellent que «les journalistes de l'agence ont toujours veillé, veillent et veilleront au respect de la déontologie professionnelle et à leur indépendance face à toute tentative d'instrumentalisation, d'où qu'elle vienne».


Ségolène Royal - Interview - (24/06/07)
envoyé par zeloise