Une interpellation qui fait des remous

©2007 20 minutes

— 

La grand-mère centrafricaine en situation irrégulière, qui assure avoir été interpellée mardi dernier alors qu'elle « était nue dans sa baignoire », est rentrée vendredi dans l'après-midi chez sa fille à Mainvilliers (Eure-et-Loir). Thérèse Kopia, 68 ans, soutenue par le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), déclare également s'être « retrouvée en slip durant sa garde à vue et sans médicament ». Ces deux affirmations ont été formellement démenties par la préfecture d'Eure-et-Loir.

Cette interpellation survient dans un contexte où de nombreuses associations dénoncent la multiplication d'arrestations de sans-papiers dans des conditions souvent jugées « musclées ».