Les preneurs d'otage de Rungis en garde à vue

FAIT DIVERS Les deux malfaiteurs ont libéré 3 de leurs six otages, retenus depuis mardi matin au Crédit Lyonnais de Rungis...

— 

Les deux malfaiteurs, placés en garde à vue au service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne (SDPJ 94) depuis leur interpellation par les hommes du RAID en début d'après-midi, étaient munis l'un d'une réplique d'un pistolet automatique à billes, l'autre d'une imitation en métal.

Connus des services de police

Agés de 26 et 22 ans, ils habitent Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), dont l'un dans la cité Lucien Français. Ils étaient déjà connus des services de police, notamment le plus âgé qui avait trempé des affaires de vol, de menace et d'outrage.

Venus pour braquer la banque, les deux malfaiteurs auraient décidé de prendre en otage les personnes se trouvant à l'intérieur de l'agence quand ils ont aperçu une voiture de police à l'extérieur, selon les premiers éléments de l'enquête.

Un butin de 17.000 euros


Les otages, entendus ainsi que des témoins par les policiers du SDPJ 94, chargé de l'enquête, ont assuré qu'ils n'avaient pas été maltraités, mais sont «choqués» par ce qu'ils ont vécu.
Ils ont été libérés les uns après les autres par les malfaiteurs, à l'occasion des négociations menées par les hommes du RAID.

Ces derniers ont pénétré dans la banque, peu avant 13h30, pour interpeller les deux malfrats, une fois que tous les otages avaient été libérés, a-t-on précisé de mêmes sources.
Les hommes du RAID ont également récupéré le butin que les braqueurs comptaient emporter, soit plus de 17.000 euros.