«Ça devient fatiguant, ces histoires de vagues et de digues»

Catherine Fournier

— 

La blogosphère est plus prolixe au sujet des résultats du second tour des législatives qu’elle ne l’avait été pour le premier.

La plupart des blogueurs ont réagi dès dimanche soir. Fraise des bois, un jeune militant du Parti socialiste, se félicite du résultat honorable de la gauche. «C’est un bon signe que d’avoir envoyé à l’Assemblée une opposition consistante : la vitalité du débat démocratique est à ce prix. C’est aussi le signe d’un peuple - certes avec son caractère irréductible gaulois et volontiers regimbard - cohérent dans ses choix mais capable d’un réel sens des nuances.» Mais le blogueur de nuancer l’état du PS : «Ceci étant dit, tout est à recommencer dans notre “vieille maison” où il y a bien du ménage à faire…»

Alchimistes

Laurent de Boissieu
, journaliste politique, qualifie de son côté les Français d’«alchimistes». «En une semaine, ils ont transformé le raz-de-marée bleu annoncé en vaguelette rose ! Paradoxalement, alors que l'UMP obtient la majorité absolue des sièges, c'est le PS, avec davantage de députés que dans l'assemblée sortante, qui est considéré comme le grand vainqueur du scrutin. Voilà qui va mettre de l'eau dans le moulin de Ségolène Royal, persuadée qu'elle a gagné l'élection présidentielle ...malgré sa défaite face à Nicolas Sarkozy.»

Ségolène Royal, justement, a surpris les blogueurs dimanche soir. Fluctuat s’interroge : «Drôle d'annonce faite par Ségolène Royal au soir du second tour, que de déclarer et sa séparation avec François Hollande et son souhait d'être candidate à la tête du parti socialiste. La nouvelle aurait dû attendre lundi matin et être publié dans un livre d'entretiens, Les coulisses d'une défaite à paraître mercredi.»

Versac est également bluffé. Le blogueur, qui live la soirée, commente : «Moment unique de télévision, ce soir, sur France 2. On annonce en plateau que la rupture du couple Hollande/Royal serait officialisée dans un livre qui parait cette semaine. Appel en direct à Solférino pour savoir quelles sont les réactions. Le correspondant est un peu interdit, et il se livre tout simplement, sur le mode «nous, journalistes, on le savait tous, mais bon, ça devait sortir que mercredi, Elise, dites-donc». Incroyable. A graver dans les mémoires de la transparence médiatique.»

«Chiffres Sévèrement Approximatifs»

Autre analyse de Versac sur les médias : «Ça devient fatiguant, ces histoires de vagues et de digues. La métaphore journalistique a une vraie limite : la répétition.»

BenitoReport, lui, n’aura que cette remarque insolite dimanche soir : «Bayrou se présentait dans les Hautes-Alpes». Et de renvoyer sur les résultats de la 2e circonscription où un certain Alain Bayrou a perdu contre le PRG Joël Giraud...

Birenbaum, enfin, tacle le CSA, comme «Chiffres Sévèrement Approximatifs!». «Il n'y a donc pas eu de vague bleue. Pas le moindre tsunami l'horizon. Et la plupart des commentateurs et sondeurs ne l'ont pas vue venir la "non vague" !»