Charge contre les juges détachés sur le Rocher

©2007 20 minutes

— 

La direction des services judiciaires de Monaco a défendu hier « l'indépendance » de la justice locale et « l'impartialité » de ses magistrats, dans un communiqué rédigé après les critiques jugées « inacceptables » d'un ancien juge français détaché à Monaco.

Vendredi, le magistrat Jean-Christophe Hullin, qui a instruit l'affaire Hobbs-Melville jugée en appel depuis deux mois à Monaco, a vivement critiqué le fonctionnement de la justice monégasque, « parfois tout sauf professionnelle ». Le juge, qui est resté cinq ans en poste dans la principauté, a évoqué le comportement « ni loyal, ni moral » de certains magistrats, notamment français, et des peines fixées à l'avance.

scandale Entre 1994 et 2000, la société de courtage Hobbs-Melville a escroqué près de six cents investisseurs, pour un butin estimé entre 80 et 150 millions d'euros. Il s'agit du plus gros scandale financier que le Rocher ait jamais connu.