Parti communiste et Nouveau Centre s'en sortent bien

©2007 20 minutes

— 

Une fois n'est pas coutume, le Parti communiste français sourit à la fin d'un scrutin. A la surprise générale, le PC, avec une estimation de 17 sièges, a presque réussi à sauver son groupe parlementaire. L'extrême gauche n'a toujours pas de député.

Au centre de l'Hémicycle, le Nouveau Centre rallié à l'UMP a réussi le pari de constituer un groupe (22 sièges) et se distingue du MoDem de François Bayrou, qui n'arrive à totaliser que quatre sièges. Le pari du leader centriste n'a donc pas fonctionné. Il n'a pas de levier important pour lutter contre le bipartisme, mais 4 de ses 6 candidats présents hier ont été élus. Les Verts, malgré leurs mauvais résultats à la présidentielle, gagnent un siège, passant de 3 à 4 députés. Comme prévu, le Front national n'aura aucun siège à l'Assemblée, au contraire du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, qui en garde deux.