Un sentiment d'ivresse qui dérange la presse mondiale

PHENOMENE La vidéo de Nicolas Sarkozy au G8 fascine les internautes et intriguent les médias...

Marine Aubonnet

— 

La vidéo de Nicolas Sarkozy au G8 fascine les internautes. Près de 2,5 millions de curieux ont regardé l'extrait de la conférence de presse du 7 juin sur YouTube diffusé pour la première fois par la télévision belge. Le présentateur de la RTBF y accusait le président français de «ne pas avoir bu que de l'eau». Même après les mises au point et les diffusions intégrales de la conférence de presse, ce film suscite la curiosité des médias partout dans le monde.

De nombreuses conjectures

En France, cette vidéo et la polémique a été quasiment absente des quotidiens et des JT. En revanche, en Argentine, aux Etats-Unis, en Allemagne, ou en Suisse ... des journalistes se demandent pourquoi le président français a perdu la maîtrise de lui-même, pendant quelques minutes. Pour Eric Boever, présentateur de la RTBF (seconde chaîne belge), qui a été le premier à diffuser la vidéo, la cause de cet écart reste évidente : Nicolas Sarkozy était ivre. Interrogé par 20minutes.fr, le journaliste ajoute: «Et c‚est tout à fait normal. Tout le monde sait qu'on trinque à la vodka quand on rencontre un chef de l'Etat russe.» En Allemagne, le journal Der Berliner Kurier partage la même opinion. Un rédacteur décrit un président «chancelant à la langue pâteuse». Pour le quotidien argentin «La Nación», Nicolas Sarkozy semblait «borracho» (bourré).

Une autre théorie circule. Le chef de l'Etat français n'était pas grisé par l'alcool mais par un sentiment de pouvoir encore neuf. Présent lors de la fameuse conférence de presse, Richard Werly, journaliste pour «Le Temps» (quotidien suisse), témoigne : « Je l'ai, pour tout dire, vraiment trouvé à côté de la plaque. Pas alcoolisé. Plutôt survitaminé. Comme dopé (…) d’abord ivre d'être là. Saoulé par ses propres paroles.» Un éditorialiste du journal anglais « The Guardian»  soutient que Nicolas Sarkozy était « intoxiqué par l’occasion». Ce qui confirme les propos tenus samedi à 20minutes.fr par un journaliste français présent à cette conférence.
 
Malaise dans la presse française
Cette vidéo, désormais célèbre, n’a pas seulement mis en doute la sobriété de  Nicolas Sarkozy. L’interrogation la plus dérangeante concerne les médias français. Pourquoi les chaînes hexagonales ont choisi de ne pas diffuser ces images? Eric Boever a son opinion : « Je crois que les journalistes français ont peur de leur président (…) C’est de l’autocensure.» Et l’éditorialiste du Guardian d’ironiser : «si les Français ne comptaient que sur leurs propres médias pour savoir jusqu’où vont leurs hommes politiques, peu d’entre eux auraient su que Sarko a été aperçu dans un état d’ivresse».