Des bastions en danger

LEGISLATIVES Des terres historiques de la gauche pourraient basculer...

P.K. et A.S.

— 

Des terres historiques de la gauche pourraient basculer.

8ème circonscription des Bouches-du-Rhône

La dynastie de la famille Masse en danger sur ses terres marseillaises. Le sortant Christophe Masse est en position difficile avec 33,25% des suffrages face à l’UMP Valérie Boyer qui en a récolté 41,16%. Le réservoir de voix est faible à gauche avec un parti communiste qui a rassemblé 3,54% seulement des voix.

4ème circonscription des Hauts-de-Seine
Duel serré entre l’ancienne maire PCF de Nanterre, Jacqueline Fraysse (25,54%) et le maire UMP de Suresnes, Christian Dupuy (37,38%). Devancée, l’élue rendue célèbre par la fusillade dans sa mairie, peut compter sur le report des voix des électeurs PS (14,69%) et des Verts (2,74%). Le MoDem (10,91%) aura aussi son mot à dire.

8ème circonscription de Seine-Maritime
Dans les terres historiques du Havre, le communiste sortant Daniel Paul est sérieusement mis en danger par l’UMP Agathe Cahierre (qui mène la course à 34,34% contre 25,19%). Il devra compter sur une bonne mobilisation des voix PS (17,85%) alors que la droite devrait profiter prioritairement des presque 7% atteints par le FN.

4ème circonscription de Seine-Saint-Denis
Menée par son rival UMP Thierry Meignen (34,35%), la communiste Marie-George Buffet (32,26%) espère l’emporter grâce aux voix socialistes (15,55%). A moins que les attaques avant le premier tour n’aient laissé trop de traces entre les deux partis de gauche.

5ème circonscription du Val-d’Oise
L’UMP George Mothron semble bien parti pour conserver la circonscription historique de Robert Hue à Argenteuil, ville symbolique de la  campagne présidentielle. Avec 41,13%, il mène largement la course devant le socialiste Faouzi Lamdaoui, secrétaire national à l’égalité du PS  (26,78%).



A suivre aussi

Les duels les plus serrés

Les ministres en course

Le MoDem en arbitre?

Les ténors de droite

Les ténors de gauche