Le pronostic «vital» du Corse qui s’est défenestré est engagé

— 

Les versions divergent concernant l’état de santé de Dominique Pasqualaggi, le militant indépendantiste corse qui s'est défenestré jeudi des locaux de la sous-direction antiterroriste de la PJ à Paris. Son avocat, Pascal Garbarini, a indiqué vendredi «le pronostic vital» de son client était engagé. «On n'arrive pas à stopper l'hémorragie. Il a le poumon perforé, de multiples fractures qui ont entraîné des problèmes neurologiques», a-t-il précisé, en expliquant que «les chances de survie de son client devaient se jouer dans les 48 heures depuis son hospitalisation, jeudi soir, à 20h».

Famille privée de visite

Interrogés un peu plus tôt, des proches du militant estimaient au contraire que ses jours n’étaient pas en danger, même si le blessé risque de graves séquelles. «Son état est stable, les fonctions vitales sont stabilisées, ses jours ne sont pas en danger, c'est ce qu'ont dit les médecins à sa famille qui n'a pas encore pu le voir», a déclaré Jean-Marc Rodriguez, un ami de la victime.

L'avocat a dénoncé l'attitude de la police qui, selon lui, priverait la famille et lui-même d'informations directes des médecins sur l'état de santé de Dominique Pasqualaggi. «Les policiers de la SDAT (sous-direction antiterroriste) font une obstruction totale. La famille n'a pas pu rentrer dans l'hôpital. Ils disent qu'ils n'ont pas à avoir d'informations pour l'instant. On est dans le secret. “Pour l'information, on verra plus tard”, nous a dit un officier de police judiciaire», a dénoncé Pascal Garbarini.

Attentat à Aix-en-Provence

Dominique Pasqualaggi, 33 ans, était en garde à vue dans les locaux de la SDAT, rue des Saussaies (8e), lorsqu'il s'est jeté, vers 19h, du 3ème étage par une fenêtre laissée ouverte.

Membre présumé du FLNC du 22 octobre, Dominique Pasqualaggi avait été mis en examen et écroué le 26 janvier 2006 dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis contre la trésorerie générale d'Aix-en-Provence, au cours de la nuit du 21 au 22 janvier 2006.