Des ouvriers clandestins rénovent une résidence présidentielle

avec AFP

— 

La résidence d'Etat de la Lanterne à Versailles
La résidence d'Etat de la Lanterne à Versailles — Sipa

Deux clandestins ont été découverts mercredi sur le chantier de rénovation de la Lanterne. Ces ouvriers, qui possédaient de fausses cartes de séjour, travaillaient à la restauration de la résidence secondaire de la présidence à Versailles. Les deux hommes, originaires du Mali, ont été libérés jeudi matin après une journée de garde-à-vue. Ils sont sous le coup d'arrêté préfectoral de reconduite à la frontière.
D'après «Le Parisien», ces travaux avaient été commandé par Cécilia Sarkozy. Selon le quotidien, la première dame de France souhaitait s'installer à la Lanterne. Information démentie vendredi par le secrétaire général de l'Elysée. Serges Lavignes a indiqué que le programme de restauration de la Lanterne a commencé en 2002.
Le procureur de la République de Versailles, Michel Desplan, a ouvert une enquête préliminaire. Le procureur a indiqué : «Selon les premiers éléments de l’enquête, l’entreprise qui les (clandestins) a employés l’a fait en toute bonne foi : elle ne sera donc pas poursuivie.»

La Lanterne est l'une des résidences officielles du Premier ministre. Situé derrière le parc du Château de Versailles, ce pavillon dispose d'un terrain de tennis et d'une piscine. L'endroit semble très apprécié de la famille Sarkozy depuis l'entrée en fonction du président