Les permis de construire du «Nouveau Roland Garros» signés, annonce Hidalgo

© 2015 AFP

— 

Le court central de Roland-Garros lors de la demi-finale entre le Britannique Andy Murray et l'Espagnol Rafael Nadal, le 6 juin 2014 à Paris
Le court central de Roland-Garros lors de la demi-finale entre le Britannique Andy Murray et l'Espagnol Rafael Nadal, le 6 juin 2014 à Paris — Miguel Medina AFP

La Ville de Paris a signé mardi les permis de construire autorisant l'extension du site de Roland-Garros, a annoncé sur BFMTV le maire de Paris, Anne Hidalgo (PS).

«Aujourd'hui même, la signature des permis de construire permettant l'extension de Roland Garros a été faite», a déclaré l'édile, soutien de longue date du projet de la Fédération française de tennis (FFT).

L'annonce de Mme Hidalgo était attendue, après l'arbitrage rendu la semaine dernière par le Premier ministre Manuel Valls.

Passant outre les réticences de sa ministre de l'Ecologie et un vote défavorable du Conseil de Paris, M. Valls a décidé de donner le feu vert du gouvernement à ce projet, indispensable pour que Roland-Garros puisse maintenir son rang parmi les tournois du Grand Chelem.

Le projet de la FFT prévoit de faire passer la surface du site de 8,5 à 12,5 hectares -grâce à l'amputation d'un hectare du jardin botanique des serres d'Auteuil (XVIe)-, et de doter le court Chatrier d'un toit amovible, pour un coût compris entre 350 et 400 millions d'euros (au lieu de 273 millions d'euros prévus initialement).

Très mobilisés contre cette atteinte à l'intégrité du jardin, les associations de défense de l'environnement et du patrimoine ont d'ores et déjà annoncé leur intention de poursuivre leur combat devant la justice.

La FFT devrait pouvoir donner les premier coups de pioche du «Nouveau Roland-Garros» à l'automne.