Quand le bac a-t-il été créé?

C.F.

— 

Une épreuve du baccalauréat passée au lycée Aragon à Givors
Une épreuve du baccalauréat passée au lycée Aragon à Givors — Jean-Philippe Ksiazek AFP/Archives
Questions-réponses sur le fameux examen qui clôt l’enseignement secondaire.

Quand le bac a-t-il été créé? Le 17 mars 1808, par décret. Les premiers bacheliers étaient au nombre de 31 et la première bachelière, Julie Daubié, a décroché son diplôme en 1861.

Et le slogan «80% d’une classe d’âge»? Imposé en 1985 par Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l'Education nationale, l'objectif apparaît pour la première fois dans la loi d'orientation de 1989 (loi Jospin) et une seconde fois, 15 ans plus tard, en 2005 (loi Fillon). La proportion de bacheliers dans une génération atteignait 1% en 1906, a passé le cap des 50% en 1992 et a atteint 64,6% en 2006.

Combien y’a-t-il de candidats en 2007? 621.532 candidats, dont 22 de moins de 16 ans (le plus jeune a 12 ans) et 21 de plus de 50 ans. La répartition reste assez constante: environ 52% en bac général, près de 20% en bac professionnel, près de 28% en bac technologique.

Et de correcteurs et d’examinateurs? 127.685. Ils recevront 4 millions de copies à corriger et feront passer près d'un million d'épreuves orales.

Combien coûte un candidat? 55,40 euros pour un baccalauréat général, 71,40 euros pour un baccalauréat technologique et 61,20 euros pour un baccalauréat professionnel.

Quelles sont les nouveautés de cette édition ?
L'apparition de la série sciences et technologies de la gestion (STG, qui remplace la STT). Par ailleurs, de nouvelles options ou spécialités atypiques font leur apparition comme la «verrerie scientifique», le surf ou des langues régionales telle le francisque mosellan.

Quelle note faut-il obtenir pour être bachelier? La moyenne (10/20) suffit, avec la possibilité de l'assortir d'une mention (assez-bien 12/20, bien 14/20 et très-bien 16/20). L'oral de rattrapage, une semaine plus tard, s'adresse aux candidats qui ont obtenu entre 08/20 et 10/20.

Quelle solution pour ceux qui ont raté le rattrapage? Repiquer, repasser le bac en candidat libre ou préparer un diplôme d’accès aux études universitaires (D.A.E.U.), à condition d’avoir interrompu depuis au moins deux ans sa formation initiale.