Un « rêve indien » qui mène aux convulsions

©2007 20 minutes

— 

Une pratique d'une grande violence. Le principe du jeu du foulard est de freiner l'irrigation du cerveau par strangulation ou manipulation du sternum afin de ressentir des émotions intenses. L'enfant est alors pris de convulsions et doit bien souvent se faire réveiller par des gifles. Une technique impressionnante, réalisée en groupe dans les cours d'école, mais pas seulement : de nombreux enfants reproduisent ensuite, seuls, ces gestes à la maison, souvent à travers une forme de pendaison (corde, ceinture).

Le jeu du foulard peut également être connu sous le nom de « rêve indien », du jeu de la serviette ou encore de la grenouille. D'après l'Apeas, le premier cas de mort par jeu du foulard remonterait un peu avant les années 1980, mais la pratique s'est particulièrement étendue à partir des années 2000.

apnée Une nouvelle dérive du jeu du foulard a vu le jour il y a quelques années dans les classes élémentaires : le jeu de la tomate, qui consiste à retenir sa respiration le plus longtemps possible afin d'atteindre un niveau de « plénitude ».